Affaires et développement québécois - Source de contacts d'affaires depuis 1993
  RechercheContactez-nousPlan du site
Partager : 

* ARTICLES | Tout pour les affaires

tes-vous vraiment dtermin obtenir ce que vous dsirez?

Par Jean-Pierre Lauzier
Prsident - JPL Communications inc.

Par exemple, voulez-vous
partir en affaires?
obtenir lemploi de vos rves?
russir un projet qui vous tient cur?

Que devez-vous faire pour vous assurer que vous obtiendrez ce que vous dsirez ? Y a-t-il une formule magique? Bien sr que non, par contre il y un lment indispensable qui vous aidera vous procurer ce que vous ambitionnez et cet lment, cest votre dcision daller jusquau bout dans ce que vous entreprenez.

Laissez-moi, tout dabord, vous raconter un cas qui reflte bien cet tat de fait. Les premires annes dexistence du prolifique groupe de musique Boston furent extrmement laborieuses et des plus difficiles. Durant ces pnibles annes, ils travaillaient de jour et jouaient de la musique le soir et les fins de semaine dans les bars et botes de nuit. Entre autres activits, ils ont enregistr plusieurs chansons quils ont fait parvenir des maisons ddition de disques, mais aucune dentre elles ny ont manifest le moindre intrt. Ils ont fait des tentatives auprs dautres firmes, mais toujours sans succs, lorsquun jour (aprs 5 ans), un producteur leur a donn une chance.

Dans les annes 80, ils ont enregistr un premier album sur disque et ce fut un des plus grands vendeurs lchelle mondiale. Le groupe fut populaire un point tel que la musique de cet album est encore joue aujourdhui sur plusieurs stations de radio travers le monde.

Comme ils taient passionns de musique et dtermins percer dans le monde artistique, ils nont pas lch et ils ont russi.

Prenons un autre exemple : le cas de Martin St-Louis, le joueur de hockey du Lightning de Tampa Bay. Lors de la slection des meilleurs joueurs amateurs par les quipes de la Ligue Nationale de Hockey, Martin na t slectionn par aucune delles, parce quon le trouvait trop petit physiquement. Mme si son plus grand rve tait de jouer dans la ligue nationale, les probabilits de faire partie de cette ligue taient presque nulles.

Ne se laissant pas dcourager, et aprs maintes conversations tlphoniques, il a russi en 1998 convaincre les dirigeants dune quipe de la ligue nationale (les Flames de Calgary) de le prendre lessai. Aprs quelques mois et plusieurs efforts, il na pu prouver quil tait du calibre de la ligue nationale. Comme les dirigeants de lquipe ont eu limpression davoir commis une erreur en lembauchant, ils lui ont montr la porte.

Aprs un chec aussi srieux, Martin avait toutes les raisons darrter ses dmarches, mais son dsir et sa dtermination taient tellement forts quil a contact nouveau toutes les quipes de la ligue pour tcher den convaincre au moins une de lembaucher. Finalement, en lan 2000, le Lightning de Tampa Bay a accept de lui faire confiance. ce moment-l, les victoires de cette quipe se faisaient trs rares.

Par la suite, les choses ont chang radicalement. Non seulement a-t- il a russi faire le club , mais quatre annes plus tard, soit en 2004, Martin a dabord russi un exploit formidable en devenant, dans son quipe, le meneur aux points, et ensuite il a accompli la prouesse la plus extraordinaire qui fut, celle dtre le meilleur marqueur de toute la ligue nationale. Cette anne-l, son quipe a remport la prestigieuse Coupe Stanley et elle a t reconnue meilleure quipe de la ligue. Martin fut lun des grands hros.

Ces exemples mritent srement dtre imits, mais il est intressant de noter que, gnralement, presque TOUTES les personnes qui obtiennent beaucoup de succs traversent des preuves et des difficults qui sont similaires aux deux exemples dcrits prcdemment.

Pour nous tous, autant que nous soyons, lchec doit tre peru comme un vnement temporaire surmontable et la seule faon de le contrer est de se concentrer trouver des solutions qui rgleront ce contretemps, et ce, sans relche.

On entend souvent dire : Lui il est chanceux, il a une belle position ou il a le talent pour russir . Cette personne que vous admirez sera la premire vous dire que ce nest pas son talent qui a fait la diffrence, mais plutt sa dtermination ne pas se laisser arrter par les checs et les obstacles.

Einstein disait : Je pense et je pense encore, pendant plusieurs mois, pendant plusieurs annes. Quatre-vingt-dix-neuf fois, la conclusion est fausse. La centime fois, cest la bonne .

Certaines personnes, en lisant le prsent texte, diront : Je nai rien appris de nouveau dans ce qui est crit et nous sommes daccord avec ces gens, car nous savons tous que la dtermination est un lment essentiel toute russite. Par contre, sil ny a quun seul point que vous devez retenir, cest le suivant : ce nest pas ce que vous lisez sur la dtermination qui vous permet dobtenir ce que vous dsirez, mais plutt les actions que vous entreprenez partir de ce que vous lisez . Voil ce qui fait la diffrence.

Soyez dtermin dans vos actions et nabandonnez jamais, surtout lorsque vous rencontrez des obstacles, car cest en AGISSANT que vous obtiendrez ce que vous souhaitez.

Bonnes ventes.

Jean-Pierre Lauzier
Confrencier, Expert-Conseil et Formateur
Ventes, Marketing et Croissance Personnelle
JPL Communications Inc. - 450 444-3879
www.jeanpierrelauzier.com

NOTE : Le contenu de cet article est la propriété de son auteur © et est protégé par les lois du copyright. Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Vous aimeriez soumettre un article de votre cru ? Voici nos critères >>

<< Liste principale des catégories || Liste des titres de cette catégorie >>

L'AEDQ est une association à l'écoute de ses membres depuis 1993.

 


SUIVEZ-NOUS SUR

Groupe LinkedIn
Groupe Facebook AEDQ
NE MANQUEZ RIEN
Abonnez-vous à
l'infolettre AEDQ
Je m'abonne !
 
Activités

NOVEMBRE 2017
DLMMJVS
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tout le calendrier >>>

Entrepreneur du mois

Entrepreneur du mois
Marie Louise Roy
Coaching cratif
Profil >>>