Affaires et développement québécois - Source de contacts d'affaires depuis 1993
  RechercheContactez-nousPlan du site
Partager : 

* ARTICLES | Tout pour les affaires

TRAVAILLEUR INDPENDANT SANS FILET

Par Marc Tison

(La Presse de Montral - 6 juin 2004 - Cahier " vos Affaires")

Déjà qu’il leur faut se démener pour trouver des clients et honorer leurs contrats, les travailleurs indépendants n’ont pas non plus la vie facile sur le plan des finances personnelles et de la sécurité financière. Ce sont des équilibristes qui travaillent le plus souvent sans filet. Voici un survol des obstacles financiers qu’ils doivent franchir sans trébucher.

Une hypothèque : vive le conjoint salarié

La travailleuse indépendante Mireille Demers n’a ni maison ni voiture. "Je ne fais pas de grandes dépenses, assure-t-elle. Dans mon réseau, les autonomes qui ont maison et voiture ont un conjoint qui a un bon emploi." Les travailleurs autonomes peuvent obtenir une hypothèque, mais il faut montrer patte blanche — c’est-à-dire des revenus conséquents depuis quelques années.

Les institutions se veulent toutefois plus compréhensives depuis que l’assureur hypothécaire GE Capital a créé un produit spécifique aux autonomes. À la Banque Nationale ou le Banque Royale, par exemple, le travailleur n’a pas à présenter de preuves de revenu dès lors que GE Capital a autorisé le prêt.

Le risque qu’assume cet assureur se traduit cependant par une prime plus élevée que pour un prêt ordinaire.

COÛT DE L'ASSURANCE HYPOTHÉCAIRE
POUR UN TRAVAILLEUR AUTONOME

(sans vérification de revenus)

EMPRUNT
(% de la valeur de la propriété)
PRIME (% du coût d'achat)
Travailleur
autonome
Hypothèque
conventionnelle
90 % 7,30 % 2 %
85 % 3,65 % 1,75 %
80 % 1,64 % 1 %

Une marge de crédit, s’il vous plaît

Certaines années sont bonnes, d’autres moins, tout dépendant des cycles économiques, explique Mireille Demers. Pour combler les trous, c’est la marge de crédit qui absorbe. "Les banques sont toutefois réticentes à allonger une marge de crédit au nouveau travailleur indépendant. Va négocier ta marge de crédit pendant que tu as un emploi", exhorte Nathalie Lachance, propriétaire de la firme de service de gestion de projet Web Natmark-concept, et vice-présidente exécutive de l’Association des entrepreneurs à domicile du Québec.

L’accès au crédit est encore plus ardu pour les femmes. "Elles demandent pourtant des crédits inférieurs à leurs congénères masculins, seulement 5 000 $, constate Joni Simpson, directrice générale de l’organisme de soutien aux femmes entrepreneures Compagnie F. Les banques ne sont pas intéressées parce que leurs frais sont aussi élevés que pour un prêt de 500 000 $", déclare-t-elle. Une femme demande un prêt pour l’achat d’un ordinateur?

"La banque suggère plutôt une carte de crédit, à un taux d’intérêt exorbitant, ce qui la maintient dans la précarité, poursuit-elle. Souvent les femmes manquent d’historique de crédit car leur maison et au nom de leur mari."

Des institutions comme la Banque Nationale assurent toutefois qu’elles ont assoupli leurs règles d’autorisation de marge de crédit pour les autonomes.

Sensibles au poids grandissant des travailleurs indépendants, les institutions financières ont développé des produits spécifiques : des forfaits bancaires avantageux ou la carte de crédit Premia à la Banque Nationale, ou encore la "Solution libre affaires" de Desjardins, qui associe une marge de crédit à une carte de crédit et un financement à remboursements mensuels.

Surtout ne pas tomber malade

Qu’arrive-t-il si on tombe gravement malade ou si un accident nous empêche de travailler? Rien du tout. Pas de travail, pas de revenu. Outre le manque à gagner, il y a risque de perdre ses précieux — et ingrats —, clients, qui entre-temps auront frayé avec des concurrents indemnes. Rien pour se reposer et récupérer l’esprit en paix. Une solution consiste à souscrire à une assurance invalidité. Bien peu le font.

"On s’en passe et on espère que tout va bien aller, car les prix sont complètement irréalistes pour la plupart des travailleurs autonomes", s’exclame Mireille Demers. Selon le conseiller en sécurité financière Maurice Chartrand, spécialisé en travail automne, il est possible de moduler les caractéristiques pour obtenir une prime mensuelle relativement abordable, par exemple en adoptant un délai de carence de 90 jours — période qui s’écoule entre le début de l’invalidité et le début du versement des prestations. Que se passe-t-il pendant les premiers 90 jours?

"Idéalement, le travailleur autonome devrait se constituer un coussin équivalent à six mois de dépenses", recommande Maurice Chartrand. Ce que peu de travailleurs autonomes réussissent à faire, admet-il.

REVENU MOYEN D'EMPLOI QUÉBEC CANADA
Travailleurs rémunérés 1995 2000 1995 2000
Total 27 801 29 821 29 438 32 334
Hommes 33 031 35 168 35 529 39 040
Femmes 21 673 23 793 22 571 25 005
Travailleurs autonomes
Total 26 788 29 405 26 886 30 431
Hommes 30 952 34 571 31 726 36 184
Femmes 18 658 20 860 17 880 20 873
Note: dans les travailleurs autonomes sont inclus les travailleurs avec employés, dont les revenus supérieurs élèvent le revenu moyen du groupe. Source : Revenu Canada.

Ce document est le second d'une série de trois par le même auteur, portant sur le sujet du travail autonome. Visitez les archives pour consulter la série.

NOTE : Le contenu de cet article est la propriété de son auteur © et est protégé par les lois du copyright. Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Vous aimeriez soumettre un article de votre cru ? Voici nos critères >>

<< Liste principale des catégories || Liste des titres de cette catégorie >>

L'AEDQ est une association à l'écoute de ses membres depuis 1993.

 


SUIVEZ-NOUS SUR

Groupe LinkedIn
Groupe Facebook AEDQ
NE MANQUEZ RIEN
Abonnez-vous à
l'infolettre AEDQ
Je m'abonne !
 
Activités

NOVEMBRE 2017
DLMMJVS
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tout le calendrier >>>

Entrepreneur du mois

Entrepreneur du mois
Marie Louise Roy
Coaching cratif
Profil >>>